Pin’s toujours

Bonjour vous,

J’espère qu’il n’y a pas trop de début de « dépression » avec ce temps ! Et oui, je regrette limite les petites douceurs du mois d’Avril.

Et comme il fait pas beau, je squatte sur le net, vi y en a qui pour déstresser joue à Candy crush, moi ce qui me détend, c’est d’aller surfer sur le web. Bien sûr, quand j’ai le temps.

Et sinon plus sérieusement, j’essaye d’être un peu plus régulière et discipliné dans la publication de mes articles.

J’avais envie de vous faire partager, une lubie qui traîne lentement mais sûrement depuis bien une année, même un peu plus maintenant : Les pin’s.

Cela à commencé quand je suis tombée sur ceux de Soledad Bravi, l’illustratrice et auteur. Ceux-là, là en bas :

 

 

Et puis dans ma petite tête, toujours hésitante, « ouais, ok, sympa, je les prends ou pas ? ». Et puis j’ai dû sûrement rebondir sur autre chose de beaucoup plus important (comme un sac, chaussures…).

Je les avais oubliés, jusqu’au jour ou j’ai vu ceux de Wear Lemonade pour leur collab avec la marque « Princesse Tamtam ».

 

 

J’en étais tombée amoureuse. Oui, oui, vous finissez pas me connaître, je tombe très souvent amoureuse…j’chuis comme ça.

Mais je ne pouvais pas les acheter.  Il fallait avoir lâché quelques sous dans des articles et atteindre un certain montant pour pouvoir en bénéficier. Et autant vous dire, que même si les pyjamas étaient super sympas…ben ce n’était pas mon besoin du moment. Moi c’était les pin’s mon besoin essentiel du moment. Le truc vital qu’il fallait que j’accroche fièrement sur moi. Et puis,  j’ai fini par me faire une raison que je ne pourrais pas les avoir…

Il y a maintenant quelques jours, je suis revenue dessus. Zieutant sur le net, sur le boncoin si quelqu’un avait pas voulu s’en débarrasser…bah vi, parce que les cœurs, le rose tout ça…et j’ai vu, qu’il y avait une autre planche de pin’s qui était proposé, et cette fois-ci, pas besoin d’acheter un article de la collection, ils sont vendus seuls :

 

Je les regarde, ok, mais les premiers me plaisent plus. Même si l’abeille me tente….et puis, je me mets à repenser à une autre lubie qui m’était tombée un jour, comme cela, par hasard….m’acheter un nain de jardin. Oui, je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours voulu avoir un nain de jardin. Mais pas n’importe lequel, un nain bien spécifique :

 

Oui, oui, trop expressif ce nain. Mais il me plaît tellement. Parce que parfois dans la vie, y a des choses qui m’est insupportable et comme je ne peux pas toujours si bien l’exprimer…je me suis dit que lui saurais très bien prendre le relais. 😀

J’en avais même parlé à mon mari. Et il m’avait répondu « On va le mettre où ? ». Autant vous dire que j’étais très surprise de sa réponse. Moi je m’attendais à un « ça va pas ! ». Finalement, plus je le regarde, plus je me dis qu’il a l’air gentil avec un très bon fond ce nain. Il a l’air tout à fait bienveillant. Sauf que son majeur est indiscipliné.

La seule chose qui me freine pour l’acquérir, est de devoir expliquer à mes enfants, pourquoi il a le majeur en l’air et qu’il a l’air très content de l’avoir…

Alors, vous allez vous demander le rapport entre les pin’s et les nains…vous allez comprendre….

Dans ma petite tête, je me suis souvenue d’un sweat, très jolie d’ailleurs..avec différents motifs…dont l’un était très bien réalisé et pas grossier du tout…Et toujours avec une histoire de doigt levé.

Et puis, un jour, comme ça, je me dis « et un pin’s, ça doit exister ? ». Un pin’s que je mettrais pour des rendez-vous qui m’énervent. Le genre « ouais ok, j’chuis là, mais pas parce que je le veux ». Et puis c’est plus discret, et puis je ne suis pas forcé de le mettre sur mon pull, sweat ou autres. Je peux très bien le mettre sur la petite poche de mon pantalon (trouillarde, oui, oui, quand je serai dans un jour plus affirmé, je le mettrais sur le col de ma chemise…).

Et puis, il faut dire, qu’avec ces élections joue sur mon moral.  Que dans ma vie  professionnelle, il y a des choses qui bougent, d’autres qui stagnent. Avec un cocktail d’inquiétude et de nervosité. Du coup, je me suis mise à la recherche de ce pin’s et le voici :

 

Eh oui, je l’ai trouvé sur le site de little mercerie. Ils ont même pensé à lui vernir les ongles. Top et beaucoup moins agressif comme même. C’est le f**k revisité façon bienveillance.

Parce que, je suis comme tout le monde, parfois j’ai des hauts, et parfois j’ai des bas….et oui, et dans mes bas, il y a ce fichu vote de dimanche. Et c’est sûr, je n’irai pas avec mes baskets « Good Luck » ! J’irai décorer de ce pin’s 😊

Et parce que, et je le sais, je suis une éternelle rebelle et ça, je ne pourrais pas le changer.

Belle journée ✌

 

 

 

Alors on danse ?

Bonjour vous,

Je voulais vous parler de la collaboration pour une collection capsule entre la marque Repetto et Stromae.

Bon ok, c’est pas que « Stromae » puisqu’il a créé « Mosaert » avec sa femme. Et bien c’est quoi « Mosaert » ? C’est une ligne de vêtements.

Et là, depuis fin mars-début avril, il a sorti a fait une collab avec la jolie marque que j’aime beaucoup : Repetto.

Et comme bibi, elle est à la bourre, ben je viens de le voir dans l’officiel, le numéro bien sûr du mois d’Avril…oui, oui, j’ai acheté en mai un numéro qui est du mois dernier (il est beaucoup plus intéressant pour ma part, et le libraire l’avait laissé, et pis j’ai envie de dire pour 1 € le mag, je peux bien me le permettre)

Bon assez parlé, j’vous laisse avec ses merveilles :

 

J’ai eu un véritable coup de cœur sur les chaussures et les chaussettes.

Mais les pantalons ainsi que les hauts sont aussi très beaux. Les imprimés choisis sont vraiment très beaux. C’est très frais, très estivale, très « j’ai envie d’aller aux Caraïbes, là tout de suite…. ». Je crois que si on possède ces chaussures, on ne peut être que de bonne humeur.

Et je veux être de bonne humeur. Et oui, vital pour mon bien-être…j’pense pas que la sécu pourrait me les prendre en charge, non ? Si j’arrive avec tout comme il faut, les papiers, l’ordonnance du médecin…non ?

Bon, au moins, cette collaboration, c’est de l’inspiration. Alors juste pour cela, elle valait vraiment le coup !

Si vous voulez en voir plus, direction le site de Mosaert ainsi que celui de Repetto.

Belle journée,

 

 

 

 

Instagram, moi et mes découvertes…

Bonjour vous,

J’avais envie de vous parler d’instagram.

Je trouve qu’instagram c’est comme une petite communauté, en plus de la vie. Il y a des gens….des personnes qu’on n’aurait pas croisées, pas connu. J’aime l’atmosphère, l’univers des comptes que je suis. C’est fou de ce dire qu’on peut de chez soi, faire de belles découvertes, des discussions, des échanges.

Mon insta, c’est encore un bébé. Un nourrisson de 3 mois de vie. Je l’ai créé parce que j’avais envie de communiquer en plus de mon blog. C’est un secret pour personne : Je ne suis pas du tout une geek. Je n’aime pas du tout, tout ce qui est informatique et tout ce qui me prend la tête (parce que l’informatique prend la tête). Quand j’ai entendu parler de Instagram j’ai pensé immédiatement « nan, mais, attends, y a eu msn, j’viens de me débrouiller avec Facebook et vlà qui nous en foute un autre ??? ». Alors autant vous dire que je ne suis pas prête d’être sur twitter, snapchat….Chuis bien moi avec mon insta. Pourquoi j’irai courir chez les autres ? Même s’ils ont le vent en poupe, pour moi je n’en vois pas l’intérêt. Retenez bien ces quelques lignes, lorsque je vous annoncerai dans 5 ans l’ouverture de mon compte twitter….

À l’ouverture, alors que je n’avais pas de photo, je voyais des comptes s’abonner, puis repartir, au bout de quelques heures, quelques jours…je trouvais ça très étrange. Je disais à mon mari « t’a vu, je n’ai pas de photo et elle est là ? ». Lui il n’en connaît pas plus que moi, malgré qu’il a ouvert un compte insta depuis plus longtemps que moi ! Et je continuais de regarder ces va et vient…toujours avec des questions dans ma tête. J’avais même un beau gosse, qui s’était abonné à mon compte et qui avait «liké » ma photo de ma buche maison (Il semblait plus impliqué dans mes photos culinaires, même si son torse était une gourmandise à lui seul…). Il est parti. M’ouaf, t’façon, j’l’aurai pas suivi moi. Ben oui, je suis mariée…peut pas non.

C’est ça instagram, ce sont des ruptures sans bruit. Même si rien n’a commencé, on se quitte sans rien dire

Et puis, un jour, il y en a une qui est restée. J’étais toujours étonnée et toujours autant de questions. Elle va rester ? Et puis, une, deux, trois et ainsi de suite. Parfois quand je me lève, je me dis, « ils auront tous foutu le camp » et nan. Et vous êtes un peu plus nombreux. Même si je me doute que cette valse du « j’abonne/je me désabonne » continuera, au rythme de nos pas, synchro ou non. Mais ça me touche. Parce que, je me dis que ce que je communique, ce que je partage et ma manière de penser vous plaît et que l’on se comprend finalement. Pour rester et me suivre. Vraiment cela me fait drôle et en même temps j’ai ce sentiment d’être comprise. De trouver en vous, le pourquoi, j’ai commencé tout cela. L’ouverture de mon blog, même si peu, me laisse des commentaires (alors que vous êtes plutôt nombreux à y venir).

Alors bien sûr, je voulais (tenais) à partager des comptes que j’ai découverts. C’est comme tout, puisque qu’instagram fait partie de mon univers, alors il faut bien que je partage mes trouvailles ! Tous les comptes dont je vais vous parler, je les aie découverts par hasard. C’est ce qui crée le réel coup de cœur.

Sans plus attendre, lever de rideau sur :

@Constance.au.pays.de.bambi

Pour moi cela a été la découverte du moment. Vraiment. Je me suis laissée entraîner par son monde.

Je l’ai découverte sous un commentaire qu’elle avait posté sous un post de Sophie Fontanel. Le post était d’après des réactions sur une photo que Sophie Fontanel avait posté et elle avait ouvert le débat sur « Faut-il s’habiller pour plaire aux hommes ? ». Et ce qui a attiré mon attention, ce n’est pas sa réponse, mais le nom de son compte qui m’a intrigué. Le pays de Bambi ? C’est quoi ? Je veux voir !

Et là, j’ai vraiment eu l’impression d’ouvrir la porte d’un univers. Vous voyez, comme dans les films quand vous apercevez une porte cachée, masquée, dérobée, ou quand dans un placard, ce cache une porte, avec un autre monde….ben j’ai cliqué et j’ai trouvé l’univers de Constance.

FRAIS, tout d’abord, parce que j’ai eu cette impression de fraîcheur. Une bouffé d’air. GAIE parce que j’adore l’humour qu’elle a lorsqu’elle commente ses photos. COLORÉ, mon dieu comme son monde possède une palette de couleur, qu’elle sait mélanger, assortir. ORIGINAL et moi, j’aime tout ce qui est original…ça m’attire, c’est plus fort que moi.

Bref, autant vous dire que je ne me lasse pas, et que je me surprends à attendre la photo du matin avec la tenue du jour, ce que je vous avoue sincèrement et je n’ai jamais eu cette envie pour d’autres comptes. Non.

Valérie Tribes (@valerietribes) :

Tout d’abord, un sac qu’elle a et que j’aime. Des airs d’Enora Malagre. Puis je regarde l’ensemble des photos, me dit « ouais comme même, j’aime bien son look » et je vois qu’elle est Journaliste, qu’elle habite Paris, et qu’elle est fondatrice du Podcast : @chiffonlepodcast et « où chacun vient donner sa propre définition de l’élégance et de son bien-être » et ça me parle vachement. Moi-même dans cette recherche. Moi-même dans la création. Moi-même dans mon univers. J’ai adoré littéralement, oui, j’adore littéralement…d’un bloc, d’un trait comme si j’étais à terre. J’ai écouté, l’interview de Guillaume Turin (directeur de communication du groupe M6). Ce que j’aime dans cette démarche, ce podcast qui parle chiffons, est que quand on ne connaît pas la personne qui est interviewé, on se crée un imaginaire lorsqu’on l’écoute. Il y a une attention particulière qui est porté sur la voix. Je viens de voir à l’instant la photo de Guillaume Turin (oui, pour vous l’écrire, parce que je n’avais retenu que le prénom et pas le nom) et j’ai été sacrément étonné de l’homme que je m’étais imaginé et de ce qu’il est …. Génial, je vous dis !

Aussi un autre podcast que j’écoute, mais que je glisse ici est « La Poudre ». Je recommande vivement, intensément, d’écouter, vraiment, vraiment, j’insiste parce que c’est tellement intéressant. La poudre, c’est une journaliste : « Lauren Bastide qui reçoit dans une chambre d’hôtel une femme exceptionnelle – artiste, intellectuelle, politique – pour une conversation personnelle et sans tabou sur son enfance, sa carrière et son rapport à la féminité. »

@taccodistante :

Un compte, qui est venu à moi, c’est @taccodistante. Elle s’est abonnée à mon compte. C’est une Italienne. Elle est venue parce qu’elle a aimé mes photos de Naples. Et j’aime beaucoup cette attitude qu’elle dégage. Les habits, on sent qu’elle en joue. Les habits qu’elle propose sont souvent originaux, ou bien, très bien assemblés. Parfois asymétrique, parfois classique, mais avec une touche de couleur ou le total look noir, blanc mais toujours avec sa perception, sa touche à elle. Elle a vraiment beaucoup de style. Assembler un pantalon chino avec des grosses baskets et un haut ample, style blouse mais wouah ! Quoi, je n’ai que ce mot !

@Chrisylitterature :

Et pour le dernier, hein et bien on va parler livre. Oui, les livres font vraiment partie de mon univers. Et comment ne pas parler de @Chrisylitterature….

Elle décrit « +Lire est notre passion (génial ! bon ça c’est pas écrit dans son texte ok), nous la partageons avec vous. Toutes les semaines, de nouvelles critiques littéraires »

Et ben voilà, tout est dit non ? J’ai été très enthousiaste depuis le départ. Et puis j’attendais le blog. Et puis me suis dis, « pourquoi faire ? Abonne-toi direct sur insta » et c’est ce que j’ai fait. Et j’aime ce petit rappel « livre » et être tenu au courant de ce qui pourrait éventuellement me plaire et ce que j’aurai envie de découvrir grâce au descriptif sous la photo qu’elle aura faite avec tant de passion. À découvrir, je vous assure.

Moi j’adore les gens passionnés. Et tous les comptes que je vous ai présentés sont des gens passionnés. Cela se ressent tellement. Et l’univers d’un passionné ne peut que plaire. Pour ma part, je sais qu’il en dégage tellement de choses, que quelques vibrations de cette passion traversent l’écran et touchent une zone dans mon être. Alors si vous ne les connaissez pas, allez jeter un œil !

Belle journée et à bientôt,