Instagram, moi et mes découvertes…

Bonjour vous,

J’avais envie de vous parler d’instagram.

Je trouve qu’instagram c’est comme une petite communauté, en plus de la vie. Il y a des gens….des personnes qu’on n’aurait pas croisées, pas connu. J’aime l’atmosphère, l’univers des comptes que je suis. C’est fou de ce dire qu’on peut de chez soi, faire de belles découvertes, des discussions, des échanges.

Mon insta, c’est encore un bébé. Un nourrisson de 3 mois de vie. Je l’ai créé parce que j’avais envie de communiquer en plus de mon blog. C’est un secret pour personne : Je ne suis pas du tout une geek. Je n’aime pas du tout, tout ce qui est informatique et tout ce qui me prend la tête (parce que l’informatique prend la tête). Quand j’ai entendu parler de Instagram j’ai pensé immédiatement « nan, mais, attends, y a eu msn, j’viens de me débrouiller avec Facebook et vlà qui nous en foute un autre ??? ». Alors autant vous dire que je ne suis pas prête d’être sur twitter, snapchat….Chuis bien moi avec mon insta. Pourquoi j’irai courir chez les autres ? Même s’ils ont le vent en poupe, pour moi je n’en vois pas l’intérêt. Retenez bien ces quelques lignes, lorsque je vous annoncerai dans 5 ans l’ouverture de mon compte twitter….

À l’ouverture, alors que je n’avais pas de photo, je voyais des comptes s’abonner, puis repartir, au bout de quelques heures, quelques jours…je trouvais ça très étrange. Je disais à mon mari « t’a vu, je n’ai pas de photo et elle est là ? ». Lui il n’en connaît pas plus que moi, malgré qu’il a ouvert un compte insta depuis plus longtemps que moi ! Et je continuais de regarder ces va et vient…toujours avec des questions dans ma tête. J’avais même un beau gosse, qui s’était abonné à mon compte et qui avait «liké » ma photo de ma buche maison (Il semblait plus impliqué dans mes photos culinaires, même si son torse était une gourmandise à lui seul…). Il est parti. M’ouaf, t’façon, j’l’aurai pas suivi moi. Ben oui, je suis mariée…peut pas non.

C’est ça instagram, ce sont des ruptures sans bruit. Même si rien n’a commencé, on se quitte sans rien dire

Et puis, un jour, il y en a une qui est restée. J’étais toujours étonnée et toujours autant de questions. Elle va rester ? Et puis, une, deux, trois et ainsi de suite. Parfois quand je me lève, je me dis, « ils auront tous foutu le camp » et nan. Et vous êtes un peu plus nombreux. Même si je me doute que cette valse du « j’abonne/je me désabonne » continuera, au rythme de nos pas, synchro ou non. Mais ça me touche. Parce que, je me dis que ce que je communique, ce que je partage et ma manière de penser vous plaît et que l’on se comprend finalement. Pour rester et me suivre. Vraiment cela me fait drôle et en même temps j’ai ce sentiment d’être comprise. De trouver en vous, le pourquoi, j’ai commencé tout cela. L’ouverture de mon blog, même si peu, me laisse des commentaires (alors que vous êtes plutôt nombreux à y venir).

Alors bien sûr, je voulais (tenais) à partager des comptes que j’ai découverts. C’est comme tout, puisque qu’instagram fait partie de mon univers, alors il faut bien que je partage mes trouvailles ! Tous les comptes dont je vais vous parler, je les aie découverts par hasard. C’est ce qui crée le réel coup de cœur.

Sans plus attendre, lever de rideau sur :

@Constance.au.pays.de.bambi

Pour moi cela a été la découverte du moment. Vraiment. Je me suis laissée entraîner par son monde.

Je l’ai découverte sous un commentaire qu’elle avait posté sous un post de Sophie Fontanel. Le post était d’après des réactions sur une photo que Sophie Fontanel avait posté et elle avait ouvert le débat sur « Faut-il s’habiller pour plaire aux hommes ? ». Et ce qui a attiré mon attention, ce n’est pas sa réponse, mais le nom de son compte qui m’a intrigué. Le pays de Bambi ? C’est quoi ? Je veux voir !

Et là, j’ai vraiment eu l’impression d’ouvrir la porte d’un univers. Vous voyez, comme dans les films quand vous apercevez une porte cachée, masquée, dérobée, ou quand dans un placard, ce cache une porte, avec un autre monde….ben j’ai cliqué et j’ai trouvé l’univers de Constance.

FRAIS, tout d’abord, parce que j’ai eu cette impression de fraîcheur. Une bouffé d’air. GAIE parce que j’adore l’humour qu’elle a lorsqu’elle commente ses photos. COLORÉ, mon dieu comme son monde possède une palette de couleur, qu’elle sait mélanger, assortir. ORIGINAL et moi, j’aime tout ce qui est original…ça m’attire, c’est plus fort que moi.

Bref, autant vous dire que je ne me lasse pas, et que je me surprends à attendre la photo du matin avec la tenue du jour, ce que je vous avoue sincèrement et je n’ai jamais eu cette envie pour d’autres comptes. Non.

Valérie Tribes (@valerietribes) :

Tout d’abord, un sac qu’elle a et que j’aime. Des airs d’Enora Malagre. Puis je regarde l’ensemble des photos, me dit « ouais comme même, j’aime bien son look » et je vois qu’elle est Journaliste, qu’elle habite Paris, et qu’elle est fondatrice du Podcast : @chiffonlepodcast et « où chacun vient donner sa propre définition de l’élégance et de son bien-être » et ça me parle vachement. Moi-même dans cette recherche. Moi-même dans la création. Moi-même dans mon univers. J’ai adoré littéralement, oui, j’adore littéralement…d’un bloc, d’un trait comme si j’étais à terre. J’ai écouté, l’interview de Guillaume Turin (directeur de communication du groupe M6). Ce que j’aime dans cette démarche, ce podcast qui parle chiffons, est que quand on ne connaît pas la personne qui est interviewé, on se crée un imaginaire lorsqu’on l’écoute. Il y a une attention particulière qui est porté sur la voix. Je viens de voir à l’instant la photo de Guillaume Turin (oui, pour vous l’écrire, parce que je n’avais retenu que le prénom et pas le nom) et j’ai été sacrément étonné de l’homme que je m’étais imaginé et de ce qu’il est …. Génial, je vous dis !

Aussi un autre podcast que j’écoute, mais que je glisse ici est « La Poudre ». Je recommande vivement, intensément, d’écouter, vraiment, vraiment, j’insiste parce que c’est tellement intéressant. La poudre, c’est une journaliste : « Lauren Bastide qui reçoit dans une chambre d’hôtel une femme exceptionnelle – artiste, intellectuelle, politique – pour une conversation personnelle et sans tabou sur son enfance, sa carrière et son rapport à la féminité. »

@taccodistante :

Un compte, qui est venu à moi, c’est @taccodistante. Elle s’est abonnée à mon compte. C’est une Italienne. Elle est venue parce qu’elle a aimé mes photos de Naples. Et j’aime beaucoup cette attitude qu’elle dégage. Les habits, on sent qu’elle en joue. Les habits qu’elle propose sont souvent originaux, ou bien, très bien assemblés. Parfois asymétrique, parfois classique, mais avec une touche de couleur ou le total look noir, blanc mais toujours avec sa perception, sa touche à elle. Elle a vraiment beaucoup de style. Assembler un pantalon chino avec des grosses baskets et un haut ample, style blouse mais wouah ! Quoi, je n’ai que ce mot !

@Chrisylitterature :

Et pour le dernier, hein et bien on va parler livre. Oui, les livres font vraiment partie de mon univers. Et comment ne pas parler de @Chrisylitterature….

Elle décrit « +Lire est notre passion (génial ! bon ça c’est pas écrit dans son texte ok), nous la partageons avec vous. Toutes les semaines, de nouvelles critiques littéraires »

Et ben voilà, tout est dit non ? J’ai été très enthousiaste depuis le départ. Et puis j’attendais le blog. Et puis me suis dis, « pourquoi faire ? Abonne-toi direct sur insta » et c’est ce que j’ai fait. Et j’aime ce petit rappel « livre » et être tenu au courant de ce qui pourrait éventuellement me plaire et ce que j’aurai envie de découvrir grâce au descriptif sous la photo qu’elle aura faite avec tant de passion. À découvrir, je vous assure.

Moi j’adore les gens passionnés. Et tous les comptes que je vous ai présentés sont des gens passionnés. Cela se ressent tellement. Et l’univers d’un passionné ne peut que plaire. Pour ma part, je sais qu’il en dégage tellement de choses, que quelques vibrations de cette passion traversent l’écran et touchent une zone dans mon être. Alors si vous ne les connaissez pas, allez jeter un œil !

Belle journée et à bientôt,

Publicités

Film Ghost = Demi Moore et sa combinaison pantalon

Bonjour vous,

Je suis très peu présente ces derniers temps. Beaucoup plus sur instagram car c’est disons très facile de faire quelques apparitions. Cela me demande moins de temps, d’autant plus que c’est les vacances scolaires et que ben faut que je les occupe les petits.

Je voulais vous parler d’une combinaison qui a fait chavirer mon cœur, il y a plusieurs mois maintenant, quand j’ai visionné de nouveau le film Ghost. Oui oui, moi quand je regarde les films, je regarde tout. Les tenues, le mobilier etc….et donc quand j’ai vu cette combinaison, je me suis dit, immédiatement que je me la ferai un jour. Je passerais des heures, mais il faudrait absolument que je la couse, tellement je la trouvais belle.

Je n’ai pas réussi à avoir des photos de cette combinaison. Nan. Quel dommage. Vraiment. C’était p’tet pas une préoccupation de l’époque, alors qu’à l’heure actuelle, elle ferait fureur. J’ai trouvé deux photos, une on peut apercevoir le dos, et l’autre ou on voit bien les deux bandes de devant. Au niveau du nombril (je vous le dis, ce que ne vous pouvez pas voir sur la photo), il y avait un nœud qui ceinturait la taille. Le bas, bien sûr, était un pantacourt droit.

Vous allez sûrement vous dire, pourquoi je me tracasse avec une combinaison qui peut paraître tellement simplissime. Eh bien pour moi non. Elle est tout ce que je recherche d’une combinaison pantalon. Noir, pour pouvoir l’assortir avec des hauts de couleurs, chemise, ce que l’on veut. Le nœud apporte cette touche féminine. Demi Moore l’a porté à merveille dans le film.

Le temps est passé, mais cette combinaison était toujours dans un coin de ma tête. J’ai cru trouvé, lorsque j’ai vu sur instagram, ce que je pensais être son double. Ce que je pensais être son double bien sûr. La blogueuse « le dressing de leeloo« , l’avait porté pour un jeu-concours pour la marque sinéquanone. Et là j’ai dis « man dieu !  »

Je cours, taper tout ce que vous voulez sur Google. Rien. Je me décide de lui demander sous un post instagram, une photo qui n’a rien à voir avec la combinaison. Mais c’était plus fort que moi, il fallait que je sache. Bien sûr, la réponse était logique. Il s’agit d’une combinaison de la marque Sinéquanone.

Je tapote, les mots qui me manquait à ma recherche et puis déception, car son prix, paff ! Elle était soldé il y a même pas quelques jours à – 20 % et était à 95 €. À l’heure à laquelle j’écris ces lignes (vi, l’heure est grave 😄, elle n’a plus sa promotion, et elle est de nouveau vendu au prix de 119 € !) J’aime les fringues. J’aime cette combinaison. Oh oui. Mais mettre ce prix dans JUSTE une combinaison….ben c’est un peu dur-dur….Du coup, j’ai du boulot qui m’attend hein !

Dommage, elle porte un joli prénom : Pauline

Bon ok, je vous avoue tout. Pour patienter, j’ai trouvé sur le site de zalando privé, une vente de la marque topshop. Très sympa d’ailleurs. J’ai trouvé une combinaison et un tee-shirt blanc. J’avais longtemps hésité à l’acheter….j’étais retournée sur le site, deux fois dans la journée. J’espérais  trouver plus de photos sur le net pour me pousser à la décision. Je la prends ou pas ? J’ai même attendu le lendemain (un énorme risque, dans l’aventure des ventes privées !) pour faire ma commande, alors qu’il ne restait qu’une seule taille disponible (la mienne…heureusement). Et, finalement, je ne le regrette absolument pas. Qualité au top. C’est la première fois que j’achète des articles de cette marque et vraiment je ne suis pas déçu. Mon achat m’a coûté au final : 32 euros au total. C’est largement suffisant pour que je puisse patienter avant que je ne trouve le temps (et le tissu !) pour me la faire, cette combi !

Bien sûr, intelligente que je suis, j’ai oublié de choper les photos. Dommage. Mais dès que je la porterai, je ne manquerai pas d’en faire une et d’actualiser cet article avec.

En attentant, j’ai été sur le site de topshop, et moi j’aime bien les combinaisons « cool ». J’aime aussi celles qui sont un peu plus travaillés, un peu plus sophistiqués, mais celle-ci que j’ai vue me plaisait bien. Vous en pensez quoi ?

La combinaison pantalon, toute une histoire hein !

Passez une belle journée,

Quoi de neuf Dr Martens ?

Bonjour vous,

Ok le titre, c’était fastoche. Ok j’ai pas fait dans l’originalité.

Depuis que je suis revenue de Naples, j’ai zeuité par mal sur le net. Maintenant, mon manteau trouvé, je me mets dans la quête de chaussures (ne me demandez pas pourquoi ? Moi-même je ne le sais pas….)

Alors chez moi, mes recherches c’est un peu comme les boîtes gigognes. Je clique d’une idée à une autre. Cela a commencé par un coup de cœur pour une paire d’espadrilles. Je n’ai jamais vraiment été espadrille. Je trouve qu’elles ne durent que le temps d’un été. Je compte vous faire un prochain article dessus, car j’ai pu voir certains modèles qui font agiter le petit diable de l’épaule gauche et de penser soudainement « au diable, même si elles me durent que trois semaines, je serais contente, elles sont tellement, mais tellement belle ». Puis je tombe sur le site de Tory Burch, marque à moitié inconnue pour ma part, mais franchement il y a de belles choses. Et c’est à ce moment que je tombe sur une photo sur instagram. Une personne pose avec des « dr martens » aux pieds. Et là coup de cœur de nouveau. Les jours passent et je me dis : Faut absolument que j’y jette un œil. Et cela fait deux jours que je matte les chaussures de cette marque.

Petit aparté : Au moment où j’écris ces lignes, je me dis « tiens, je vais voir si l’icône pour justifier le texte est réapparue ». La réponse est non. Arghh….lassitude d’être dépendante de l’informatique. Je peux même pas dire que quelqu’un me l’a volé…comme les objets qui disparaissent soudainement chez moi. Je ne sais pas pourquoi…mon premier sentiment est souvent celui-ci. Après je me dis que les autres trentaines de doigts qui cohabitent avec mes dix à moi, ont dû sûrement le déplacer quelque part…mais là, qu’est ce que je fais ?

Dr martens, s’est vraiment bien amélioré niveau design de leurs chaussures. J’aurais envie d’avoir 5 paires d’un coup, hop ! Oui, ok, on ne peut pas tout avoir. Mais c’est de la chaussure qui doit durer toute une vie…voire deux générations…contrairement aux espadrilles qui s’effritent dès que l’on a passé la porte. Avec les espadrilles, c’est genre « le compte à rebours à commencer ». Même si je sais qu’il y a eu de l’amélioration, mais cette expérience reste dans ma mémoire.

Voici mon premier coup de cœur. Le modèle valentine que vous pourrez retrouver ici.

 

 

Non, mais j’adore. Elle existe en trois coloris et celui-ci est le « cherry red arcadia ». Qu’est-ce-que j’aime sur cette chaussure ? Ben le fait que devant soit une chaussure travaillée et le derrière ouvert. C’est top pour l’été quand on ne veut pas nécessairement montrer ses petits pieds. Je les trouve magnifiques. La couleur et le modèle me font me dire que c’est une chaussure intemporelle pour la mi-saison.

Et voici le modèle « Genna« . J’aime énormément la coupe et la couleur ! Je n’ai pas trouvé de photo de modèle porté (sauf en noir, sur le site de zalando, mais je ne sais pas si le rendu est le même avec ce coloris)

 

 

Et voici le modèle Dupree, c’est ce modèle que j’ai vu porté sur Instagram. C’est lui, qui m’a poussé à élargir mes recherches. Vraiment j’aime énormément. La personne avait le coloris noir et brillant. Je n’arrive pas à trouver cette photo sur le net…

 

 

Si je m’écoutais, j’aurais des coups de cœur toutes les deux minutes. Mais quand je vous dis que leur collection est à tomber ! Voici le modèle Clarissa II qui lui est Vegan.

 

 

Pour celle que cela intéresse, j’ai fait un copier/coller de l’histoire de cette chaussure :

« Dr. Martens s’est inspiré des spartiates des années 1990 pour créer ces sandales en cuir vegan, un matériau semblable au cuir classique mais qui ne contient aucun produit d’origine animale. D’une solidité d’enfer, nos produits vegan sont faciles à identifier grâce à leur languette jaune.

Le modèle Clarissa fermé par une bride à boucle à la cheville est monté sur une semelle épaisse brevetée AirWair™ pour un bon amorti, un confort incomparable et un style unique, à porter comme vous voulez. COMPOSITION : 65 % polyester, tige 35 % coton avec enduit en polyuréthane (PU). ENTRETIEN : Pour que votre cuir vegan reste comme neuf, nettoyez-le avec un chiffon humide et utilisez notre spray Ultra Protector. »

Franchement, ce modèle pour moi fait sacrément de la concurrence aux birkenstock. Je vous dis cela, car je me suis offert des birkensock il n’y a pas longtemps, en couleur violine et à trois brides ! Argh, si j’avais vu ce modèle avant, c’est sûr, je l’aurais acheté sans hésiter !

J’aime beaucoup le modèle Abella (ci-dessous). Si vous tapez le nom du modèle sur le net, vous pourrez voir des photos portées. Je trouve ce modèle et dans ce coloris sublime.

 

 

Et pour finir j’ai découvert que dr martens fait aussi des sacs….je suis foutue ! Foutue pour foutue, voici quelques-uns que j’ai choisis :

 

  1. Sacoche à franches coloris cherry red
  2. Sac à dos à franges coloris black brando
  3. Petit sac à dos « Beavis and butthead »
  4. Moyenne sacoche à fleurs

Eh bien, voici mes découvertes. Je m’en vais rêver à tout cela en vous promettant de faire prochainement un article sur mon séjour à Naples.

Belle journée à vous,