P’tain c’est la Saint Valentin

Bonjour vous,

Oui, je ne saurais vous dire pourquoi, chaque fois que cette fête imposée montre son nez sur le calendrier, ben, je pense immédiatement : P’tain, c’est la Saint valentin.

Ouais, je sais, je sais, je dis, j’écris : fête imposée….mais y a quelques années, du moins quand mon couple n’était pas encore « vintage ». Cette date ne m’était pas si indifférente.

Ben quoi ? Quand on est un « jeune » couple…aussi jeune que votre musique de rencontre date de moins de trois années. Aussi jeune que vous ne commencez pas encore à râler parce qu’il éparpille toutes ses chaussettes dans vos 30m2.

Et puis, les publicités sont partout, en veux-tu, en voilà. Placarder sur tous les abribus, même si tu voulais soudainement l’oublier, tu ne pourrais pas. Si tu es maîtresse d’école et que tu aies un Valentin dans ta classe, ben voilà, tu ne pourrais pas l’oublier cette date, aucune excuse. Celui qui possède la moitié de votre cœur, accroché à son cou n’a pas intérêt à commettre  d’imprudence. Même pour les rebelles, les fauchés, les radins….ce jour-là, faut pas se louper.

Sans forcément en faire des caisses, hein. Même juste si il pense à dire « bonne fête ma valentine ». Par ces trois mots, il pérennisera l’avenir de votre couple. Mais en premier lieu la soirée s’annoncera sereine et la vaisselle restera sur la table. Votre visage se verra habiller d’un sourire de béatitude, et la douce pensée de « il m’aime » vous bercera quand vous irez vous coucher. Attention aux ronflements de « bonheur ».

Ben ouais, mais pourquoi cette fête devient-elle soudainement importante ? Pourquoi ?

Parce que autour de vous, vous devez sûrement avoir de sympathiques amies, qui elles sont très gâtées pour la Saint Valentin, et qui ne pensent absolument pas que c’est une fête pour nous pomper encore une fois, après les soldes, comme si, ce n’était pas suffisant.

Ben oui, vous devez en avoir sûrement une, qui son mari, son ami, lui a fait une superbe surprise pour la saint valentin. Et que quand elle commence à vous questionner, pour savoir si vous avez prévu quelque chose….et l’argument « c’est une fête commerciale », ne trouve pas d’écho chez elle.

Nan, ces mots trébuchent et se cassent la binette…alors vous tentez le « ben, avoir une date pour lui montrer mon amour, moi je trouve ça débile, on peut le faire toute l’année ! »….c’est à ce moment précis que vous vous apercevez que l’un de vos carreaux demande à être nettoyé. Ben vi, observatrice que vous êtes, vous remarquez que le « ouais, p’tet  » lancé par votre (vos) amie(s) manque de dynamisme. Et je passe les regards fuyants et une certaine compassion pour une soi-disant situation douloureuse que vous devez traverser. Alors que vous vous portez très bien.

C’est à ce moment que cette fête devient bizarrement « importante ».

Et puis les années passant on se connaît mieux. L’écho de cette pensée « fête commerciale » retentit x20, x30 x50…tout dépend du nombre d’années que l’on aura passées à vouloir « surprendre ».

Et bien sûr il devient beaucoup moins important de devoir absolument user ses chaussures, pour chercher « le cadeau », « la surprise », « les fleurs »…. Vous êtes ravi de voir que la situation s’est inversée et que vous vous retrouvez avec des alliés qui rejoignent votre idée première : Mais quand est-ce-qu’ils vont arrêter de nous prendre pour des pigeons ?

Halte a la supercherie…toutes les : fêtes des mères, fêtes des pères, fêtes des grands-parents…soit retirées du calendrier. Cela en déculpabilisera plus d’un ! (Et nos chers enfants qui doivent mettre du  cœur à l’ouvrage, même celui qui n’est pas manuel. La société aura rendu nos petits « artistes » et les parents des « menteurs occasionnels », parce que sincèrement, je me demande à qui cela n’est pas arrivé de dire à son enfant, que c’est « super joli, merci »….alors qu’on est toujours en train de se demander, le but de son « chef-d’œuvre »)

Sur ce, je pense que vous l’aurez compris, passez une bonne anti-valentin et surprenez votre cher et tendre un autre jour dans l’année, au moins, il sera réellement surpris 😉

Bonne journée

Qu’est-ce qui me ferait envie pour cette fin de solde…😋

Bonjour vous,

J’espère que vous portez bien ?

C’est vendredi ! Yeah ! Je dois dire que ma part, la semaine fut disons, assez chamboulée…ou même je vais le dire carrément, cette semaine a été beaucoup plus mouvementée que celle que j’ai l’habitude de vivre. Mais après tout, c’est ça la vie ?

Je ne sais pas vous, mais en matière de musique, j’ai des périodes de nostalgie. Du coup, je suis ces derniers temps a fond sur le chanteur 2PAC. Sifflotement, j’adore le refrain : « Come on come on, That’s just the way it is, Things’ll never be the same, That’s just the way it is, Aww yeah » entre deux tapotages de clavier, j’essaye de ne pas perdre le file de ce que j’essaye de rédiger…bon avant, j’écoutais la musique originale du film « In the mood for love ». Ce n’est pas la même chose hein ? Je me défoule un peu….c’est vendredi !

Bon je voulais vous montrer des pépites, de chez Zalando. Mais à prix sacrifié. Vraiment. Franchement, si je n’étais pas à sec en cette fin de course que sont les soldes, j’aurais acheté pas mal de choses chez eux. Bon, j’ai quand même réussi à m’acheter les chaussures de la marque Lost Ink à 19 € (J’ai été averti par mail que ma taille était de nouveau revenu) Merci chéri !

« California love » sifflotement, « California ». Mouvement de bras….déhanché puis mouvement de l’anguille…et tout ça en restant assise « Now let me welcome everybody to the wild, wild west, A state that’s untouchable like Elliot Ness ».

Bon je n’irai pas plus loin…au vu des paroles qui viennent après.

Sans plus attendre, voici ma petite (j’ai dû me freiner…) sélection :

 

La seule pièce dans ma sélection qui peut paraître excessive est le pantalon « Tommy Hilfiger ». Pour ma part, c’est un intemporel, si on est grande, il est top. J’ai mis une jupe portefeuille, car pour ma part, je crois beaucoup au retour de la jupe portefeuille. Courte, longue ou un peu « sportwear » comme ici. Vous verrez, elle va revenir ! Moi je compte me la faire moi-même. J’ai déjà le tissu….Et je trouve pour ma part, que c’est l’une des jupes qui peut met le plus en valeur les jambes.

Le blouson only, que je vous avais présenté sur un précédent article, il est soldé ici à 18 € !!!!

Nan mais c’est fou, hein ? La combinaison Sparkz, est vraiment top, quand on veut être décontracté ! Le chemisier Topshop est une superbe alternative au chemisier de Sézane, que j’ai pu voir un peu partout sur Instagram. Et le pull de vero moda, le blanc avec les volants…sous un pull ou même un pull sans manches, il ne serait pas beau hein ?

Les chaussettes Anna Field, elles sont belles non ? Quand on veut des belles chaussettes et quand elles vont se voir….Les pantalons noirs, j’adore les tressages, sur le côté, ou au milieu du bassin..le tee-shirt only, avec les lanières sur les manches des bras. Autant être un mouton, alors autant l’être dans l’originalité….et pour un petit prix !

Bref, j’adore, j’adore et aller une triple répétition : J’ADORE 😍😍😍

Je vous souhaite un bon week-end, moi je vais aller de nouveau regarder une partie de la saison 1 de la série « Dr Foster »

Ces petites choses qui nous font du bien

Bonjour vous,

Les débuts d’un blog, c’est un peu se retrouver comme Tom Hanks dans le film « Seul au monde ». Je ne suis pas échouée sur une île, je ne travaille pas pour Fedex, je n’ai pas de rage de dents…et je n’ai pas de ballon que j’aurai baptisé d’un joli petit prénom. Mais cette vague sensation de ce parler à soi-même.

Ou plutôt de s’écrire à soi-même…Et je me suis mise à penser, qu’est-ce-que j’aimerais me souvenir, si je devais me retrouver dans une telle situation. Seule, loin etc. Et toutes ces pensées sont apparues, quand je faisais des crêpes pour mes enfants…me suis dit,  « j’aime bien voir la crêpe gonfler ».

Et puis, c’est parti de là. Je me suis dit, qu’est ce que tu aimes dans les petits moments de la vie. Des choses toutes simples, mais qui te sont agréables à la vue, aux souvenirs, etc…

Alors je me suis mise à penser au souffleur de feuille. Oui, vous savez dans la rue, la personne qui ressemble à Buzz l’Éclair, et qui fait avancer les feuilles avec sa puissante machine dans le dos. Ben moi, j’aime bien le regarder, et voir les feuilles se ranger. La rue se retrouve plus ordonnée, plus propre. Mon fils quand il était petit me disait qu’il voudrait faire ce métier. Cela m’avait fait sourire, car je sais que lui, c’était pour la machine qu’il avait dans le dos.

J’aime l’odeur du café dans une pièce, aller dans une brasserie ou dans une restauration grande chaîne et que cette odeur embaume la pièce, cela me met en joie. Tout simplement.

J’aime sentir l’odeur des oignons grillés dans une poêle avec de l’huile. Rien que cela, j’adore.

J’aime l’été avoir froid au petit matin et me remettre sous la couette, ou le drap. J’adore cette sensation.

J’apprécie de pouvoir observer les gens à la terrasse d’un café. J’ai l’impression que moi je fais « pause » pendant que tout ce monde autour de moi, s’agite, discute…

Hier, j’ai recouvert, un plat d’un film transparent. J’ai toujours aimé voir ce film recouvrir et adhérer à l’assiette et voir ce film se tendre, ben chais pas, moi j’aime bien.

Cela fait partie de s’émerveiller d’un rien. Oui je suis comme ça. Parce que, je suis tellement amusée parfois, par ces petits riens.

J’aime être reconnaissante en la vie. Et pouvoir apprécier les changements de couleurs des feuilles dans les arbres. Voir mes petits s’amuser, rire. Je pense que ces petits ou grands moments de joie, qui nous émut, ou qu’on aime à se rappeler, nous montrent à quel point, la vie peut être belle.

Voilà, c’est une manière aussi, originale je pense, d’en apprendre un peu plus sur « Mafalda ». Quels sont vos souvenirs que vous aimez ?

Belle journée