13 À TABLE

Bonjour vous,

J’ai eu le plaisir d’interviewer la 14ème convive. C’était un projet top secret. Veuillez m’en excuser, mais je ne pouvais pas vous mettre dans la confidence avant. Eh oui, ils n’étaient finalement pas treize, mais quatorze. Mais ils n’ont pas voulu mettre 14 À TABLE, vous comprenez que cela aurait modifié complètement le sens du titre.

J’ai eu la joie de me présenter dans un café parisien. Elle m’attendait tout sourire. La voix grave mais assurée. Avant de commencer, elle alluma nonchalamment une énième cigarette. Je commandais un café crème et je décidais une fois celui-ci arrivé de commencer l’entretien.

Bonjour, vous êtes bien la quatorzième convive de ce livre ? Oui, tout à fait, j’ai eu ce plaisir exquis de pouvoir profiter de toutes ces personnes qui ont eu la gentillesse de m’inviter.

Qui avez-vous rencontrez ? Oh, la la. Tellement de personnes, aussi délicates qu’étranges. Aussi émouvantes que pathétiques, tordues, mystérieuses.. et j’en passe.

Pouvez-vous nous en dire plus ? Non, désolé je ne peux pas.

Ah bon pourquoi cela ? Parce que, j’enlèverai complètement le mystère sur toutes ces personnes. Je préfère que vous vous fassiez vous-même votre propre opinion. Je ne voudrais être en aucun cas le « parasite » qui vous empêchera d’avoir une digestion correcte.

Qui avez vous rencontrez, vous faites tellement durer le suspens ? Eh bien, j’ai pu rencontrer des personnes dont je ne connaissais pas juste qu’ici leur existence. Mais j’ai eu le plaisir de côtoyer d’autres personnes, avec qui par le passé j’avais échangé de bons moments. C’est toujours agréable de revoir des personnes avec qui on a aimé partager du temps.

Par un réflexe mécanique, je commençais à agiter mes mains pour pouvoir espérer faire disparaître la fumée qui émanait de cette cigarette. Des Gitanes. Costaud dit donc. Mais l’odeur m’empêchait de profiter pleinement de mon café. Cette opportuniste qui avait su saisir la chance de s’asseoir et mettre quasi « les pieds sous la table », n’était pas bien bavarde. Je pensais qu’elle espérait créer le mystère autour de cette soirée. Je commençais à penser que ce qui devait s’y passer, devait être très intrigant pour qu’elle puisse le garder sous silence. Je préférai donc de ne pas insister et orienter l’entretien vers cette quatorzième convive.

Cette invitation est-elle nominative ? Bien sûr que non. Cette invitation s’adresse à toutes les personnes qui aiment passer du bon temps ! Et pour cela pas besoin d’invitation !

Qu’est-ce qui pourrait permettre à ce que d’autres prennent votre place ? Eh bien, je pense qu’en ces périodes de fête, on bute toujours sur un ou deux cadeaux. Il y a toujours une personne à qui, on ne sait jamais quoi acheter. Trop compliqué. Trop exigeante. Trop énervante. Je pourrais trouver autant de synonyme que votre désarroi face à ce genre de personne. Et combien même, vous pouvez tout simplement être, vous aussi, l’inviter de cette soirée ! Pas besoin d’avoir un trou noir, pour pouvoir se décider à y participer.

Et pourquoi on déciderait de l’inviter, tiens ? Pourquoi aurait elle cette opportunité d’y assister ? Eh bien, tout simplement parce que si votre bonté vous le permet, elle permettra aussi de distribuer 4 repas. Vous repartirez avec la tête pleine, mais d’autres partiront avec le ventre plein. N’est-ce pas une bonne raison ?

Sur cette réponse, qui je dois dire, me laissa sans voix. Je décidais de conclure l’entretien.

Je tenais à vous remercier d’avoir partagé de votre temps pour m’avoir donné envie de relayer cette invitation qui je suis sûr, donnera à d’autres, l’envie d’être aussi opportuniste que vous. Et de prendre plaisir à cette soirée. Je vous souhaite une belle journée. Merci à vous. La solidarité est l’un des gestes les plus accessibles pour contribuer à changer ce monde. Enfin du moins, c’est ce que je pense.

13 À TABLE – Les restaurants du cœur, les relais du cœur, 5 €
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s