Bonne année 🥳

Je vous souhaite de ne pas vous laisser embrumer votre regard sur la vie. Parce que tout bonnement c’est la vie. Et qu’on nous donne pas le choix d’accepter ce qu’il ce passe. Avec toute la tristesse et l’angoisse que cela peut engendrer.

La seule chose pour laquelle nous sommes libres, c’est notre manière de continuer à voir la vie.

À la folie, je serre la vie comme mon plus précieux doudou. Bye 2020 ! Je commence 2021 avec la beauté des décos de 2020.

En traînant dans Paris, j’ai pu observer ces magnifiques décos des boutiques de luxe. Je ne sais pas comment cela pouvait être les années précédentes, car je passe rarement par là, mais je dois dire que j’ai été plus qu’agréablement surprise.

Je ne manque pas depuis plusieurs années, les décos des galeries Lafayette. Je dois dire que j’ai été bluffée par la poésie que ce sapin inspire. Vraiment il était magnifique.

Ma fille a eu la bonne idée de zoomer sur les poissons. Ils étaient imposants dans toute cette jolie décoration.

Les décos extérieures étaient elles aussi très belles. Magique. Féérique. Même si parfois je regrette l’implantation des marques parmi ses décos. Mais bon. J’ose même pas imaginer le temps de travail pour pouvoir nous faire profiter de tout ce beau spectacle.

Je clôture ces belles décos, par cette superbe sculpture de Jeff Koons « bouquet of tulips ». La puissance de cette main qui brandit ce bouquet. Je trouve que cette sculpture nous fait partager une certaine force dans cette gestuelle.

J’aime me réfugier dans le confort et la douceur de la beauté. Le magnétisme que procure la beauté me charge de positivité.

🧡

Toquée de la marguerite

Parce que je suis aussi d’amour pour lui : Devonté Hynes – Blood Orange

J’avoue, je suis un peu toquée du motif marguerite. Je sais pas ce qu’il peut évoquer dans le fin fond de mon être, mais dès que je l’aperçois, je suis immédiatement attirée.

J’ai un problème. Oui. Mais ce problème peut servir. Et t’enthousiasmer toi aussi. Et te rendre complètement fêlé, charmé au point que tu en voudrais de la marguerite. Je sais ce que je dis. Tu vas voir.

Je vais pas remonter le temps de mon hystérie, mais il y a peu, cela s’est réveillé.

Je naviguais entre les pages d’un célèbre site quand je tombe sur ça :

Voilà, je savais bien de quoi je parlais, tu commences à captiver ton attention pour ces quelques pétales, ben il existe en collier….

WALD
DAISY HOW HIGH NECKLACE 

Bon, voilà, l’aveu est fait. Sauf que. Il existe un autre collier que j’aime plus. Et bien sûr introuvable. Et moi, je suis toujours attirée par ce qu’il est impossible d’avoir. Le voici :

Et puis vraiment sans le vouloir, quelques jours plus tard, je tombe sur ça :

Bordallo pinheiro marguerite

J’ai découvert les créations de cette marque : Bordallo Pinheiro. Cette faïencerie portugaise qui me fait beaucoup penser aux « barbotines » de l’époque.

Il y a un article très interessant sur le site de homefashionnews. Si vous voulez pousser la découverte et en connaître davantage sur les créations de Monsieur Raphael Bordallo Pinheiro, je vous y invite très volontiers.

Il y a une boutique, boulevard du temple à Paris 11ème :

Bordallo Pinheiro – Boulevard du temple
75011 PARIS

J’ai fait l’acquisition de ce saladier chez « Bazar Therapy« . Je me suis déplacée dans leur boutique de Paris 11ème. Ils ont plein de trucs sympa, et pour l’info, j’ai pu acquérir cette jolie pièce, pour quelques euros de moins que la boutique de la propre marque !

Après cet achat, j’avais besoin d’une coque pour mon ordinateur. Ce que je déteste le plus, c’est bien d’acheter des accessoires informatiques. À ce moment il était question de « confinement », de pas de fleuriste, tout était fermé etc….j’avais vraiment besoin de m’entourer de choses agréables et plutôt jolies. Alors je suis tombée là-dessus et mon achat a été bouclé en 20 minutes. Trop fière de moi, car je l’aime, je l’aime :

Et puis, comme tout était fermé, et tout et tout, j’ai traîné et j’ai finis par atterrir dans l’univers de la marque italienne SLAMP.

Voici ce qu’ils racontent à son sujet. Le « ils » étant pour les pages du net, hein :

« Très belle lampe de table La Fleur dessinée par de designer Marc Sadler pour la marque Slamp.
Délicate et délicieuse lampe, dont la corolle semble être vivante, tant l’illusion est réelle.
Magique et poétique, fabriquée en lentiflex, elle trouvera sa place sur n’importe quel meuble de l’habitation et enchantera par son charme tous ceux qui la regarderont.
Fonctionne sur une batterie rechargeable pendant cinq heures, via un câble USB, pour une utilisation pendant six heures.
Idéale pour vous suivre tout au long de l’année, de l’intérieur à l’extérieur et pour vous éclairer d’une douce lumière sur la table à manger ou sur votre table basse.
« 

Bref, moi, je suis juste, bah, euh, voilà, bref, hein, vous me comprenez, je cafouille tellement qu’elle m’intimide…..

Slamp un jour, slamp foutu vous serez et pour toujours. Parce que vous ne pourrez pas vous empêcher d’y penser et ce grâce à une toquée de la marguerite comme moi, et ça, ça me ravie de continuer cette profusion de contamination 🤩.

Souvent, on dit que pour éviter les « ruminations », bon, celles-ci sont fortes agréables, je le conçois. Mais il se dit qu’il faut l’écrire quelque part, pour espérer l’oublier. Je vous dirai si cela a marché 😝

Parlons pour ne rien dire

Hey, toi, oui toi qui dois me lire par hasard, tu tombes bien, prends quelques minutes parce que j’avais envie de partager une interprétation de Raymond Devos. Il s’agit de « Parlons pour ne rien dire ».

Allez, stoplaît, reste un peu, tu vas vite comprendre.

Parce qu’on m’a demandé de faire un discours

Je vous signale tout de suite, mesdames et messieurs…
Que je vais parler pour ne rien dire.

Oh! je sais!
Vous pensez:
« S’il n’a rien a dire… Il ferait mieux de se taire ! »
Ouais c’est trop facile ! … mais c’est trop facile !

Vous voudriez que je fasse comme ceux qui n’ont rien a dire
Et qui le gardent pour eux ?
Et bien, non ! Mesdames et messieurs. moi quand je n’ai rien a dire
Je veux qu’on le sache !
Je veux en faire profiter les autres !
Et si vous mêmes, mesdames et messieurs, vous n’avez rien a dire,
Eh bien, on en parle, on en discute !
Je ne suis pas ennemi du colloque.
Mais, me direz-vous, si on parle pour ne rien dire,
De quoi allons nous parler?

Eh bien, de rien ! … De rien !
Car rien, ce n’est pas rien !
La preuve, c’est que l’on peut le soustraire …

Rien moins rien = moins que rien !
Alors si l’on peut trouver moins que rien,
C’est que rien vaut deja quelque chose !
On peut acheter quelque chose avec rien !

En le multipliant !
Une fois rien… C’est rien !
Deux fois rien… Ce n’est pas beaucoup !
Mais trois fois rien, .. Pour trois fois rien, on peut deja acheter quelque chose
Et pour pas cher !

Maintenant, si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = Rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Ça fait: rien de neuf !

Bon..aller, Parlons d’autres choses !
Parlons de la situation, tenez!
Parlons de la situation, sans préciser laquelle !

Si vous le permettez, je vais faire brièvement l’historique
De la situation Quelle qu’elle soit !
Il y a quelque mois, souvenez-vous, la situation,
Pour n’être pas pire que celle d’aujourd’hui.
N’en était pas meilleur non plus !
Déja, nous allions vers la catastrophe et nous le savions…
Nous en étions conscient !

Car il ne faudrait pas croire que
Les responsables d’hier étaient plus ignorants de la situation
Que ne le sont ceux d’aujourd’hui !
D’ailleurs ceux sont les mêmes

Oui ! la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
C’est-a dire qu’en fait elle devrait être pour aujourd’hui!
Si mes calculs sont justes !
Or, que voyons nous aujourd’hui ?
Quelle est toujours pour demain !

Alors, je vous pose la question, mesdames et messieurs:
Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe
Que nous pourrions faire le jour même que nous l’éviteront ?
D’ailleurs, je vous signale entre parenthèses que
Si le gouvernement actuel n’est pas capable d’assurer la catastrophe.
Il est possible que l’opposition s’en empare !

😉 T’as compris que l’humour, c’est comme certaines fringues…. Il est indémodable !